• Jean-Baptiste Chauvin

Impro et bienveillance


Il y a dix ans, on parlait d'écoute, de respect, de plaisir mais très peu de bienveillance. Ce terme est apparu dans le monde de l'impro comme dans pleins d'autres domaines. On peut s'en réjouir, mais toutefois cela pose quelques questions. Quand des notions fortes comme celle là ont besoin de s'affirmer, c'est le plus souvent qu'elles sont en déficit. Pourquoi ce besoin de parler de bienveillance? Y aurait-il en impro un déficit de bienveillance? Chacun dans sa pratique peut se poser la question, mais pour nous, à Improforma, la bienveillance est tellement inhérente à l'impro qu'on imagine mal qu'elle puisse en être extraite. Comment enseigner l'improvisation théâtrale sans bienveillance?

Pour autant, de façon insidieuse, par lassitude, fatigue, ou pour tas d'autres raisons, nous pouvons manquer, en situation d'enseignement, de bienveillance. Et cela a des conséquences graves. Nous mettons tellement à nu émotionnellement nos participants, qu'un mot dur, une remarque sèche, ou un jugement précipité peut causer des blessures importantes, une rupture entre le formateur et le joueur. L'état créatif de l'improvisateur est extrêmement fragile, d'autant plus quand ils s'agît de joueurs débutants pour lesquels il faut beaucoup de courage pour se lancer dans cette expérience. Nous avons donc le devoir de bienveillance.

Nous devons également veiller à la bienveillance des joueurs entre eux, car là aussi il peut y avoir des heurts. Notamment avec de jeunes joueurs qui ont beaucoup moins de filtres quand ils se jugent les uns les autres. Le formateur est garant de l'ambiance, de l'atmosphère bienveillante qui doit régner dans ses ateliers. Tout cela parait une évidence et pourtant, nous avons tous été témoins de situations plus ou moins douloureuses, volontaires ou pas.

A l'inverse, peut-on pêcher par excès de bienveillance? Non, si on considère que la bienveillance et l'exigence sont deux choses différentes. La bienveillance ne doit pas nous amener à rompre avec l'idée de progression, et être bienveillant, ce n'est pas s'absoudre de toute critique. C'est là souvent que la qualité du formateur s'apprécie. Quand un joueur vient de rater une impro, comment positiver son échec pour qu'il reparte confiant dans l'impro suivante, peut être pour un nouvel échec. La bienveillance va ici prendre toute sa valeur: appuyer sur ce qui fonctionne pour marquer, non pas ce qui est "mauvais", mais ce qui est perfectible. Donner des clefs de compréhension de ce qui ne fonctionne pas. Aider les participants à s'analyser. Mesurer le nombre de critiques pour toujours garder un bon équilibre entre le positif et le négatif. Adapter son niveau d'exigence au niveau des joueurs. Et ce qui est souvent le plus compliqué c'est de construire son atelier avec un niveau de difficulté des exercices qui ne laisse pas les participants dans l'échec. Il faut même parfois être capable de s'adapter en cours d'atelier et ne pas suivre coûte que coûte son programme. Car le but de l'enseignement de l'improvisation est bien de donner à chacun la capacité de se dépasser dans un acte créateur à la fois jouissif et émancipateur. Je dois me sentir mieux avec moi et avec les autres.

Bien sûr l'objectif est d'aller se dépasser devant le public, ce qui renforce encore la notion de dépassement. Mais là aussi la bienveillance doit être garantie. Elle repose cette fois sur l'arbitre et les coachs dans le match d'improvisation - preuve s'il en est de montrer une fois de plus la force de ce cadre et de ce concept. Et dans le cas de cabarets ou de spectacles sans staff, la bienveillance doit reposer sur la confiance des joueurs entre eux.

La bienveillance est donc bien importante en impro. Mais au-delà même de son importance, on peut se dire que l'improvisation promeut la bienveillance, car sans elle, rien n'est vraiment possible. Apprendre à improviser c'est aussi apprendre à être bienveillant. Écoute, respect, confiance sont les notions de base qui au final, au travers d'une activité ludique de création, poussent les joueurs à être bienveillants entre eux, sans forcément s'en apercevoir. Impro et bienveillance ne font finalement qu'un.

#pedagogie #improforma #formation #relations

587 vues

© 2020 par Improfrance .

  • Gris Facebook Icône
  • Gris Icône YouTube
  • Gris LinkedIn Icône
  • Gris Icône Google+

contact@improfrance.fr - +33 6 61 23 53 44